Français    Nederlands    
 


Stoffel Vandoorne (2014 - ...)     Print

 Présentation 

Stoffel Vandoorne est né à Courtrai le 26 mars 1992. Originaire de Flandre, il est l’un des rares pilotes belges de Formule 1 issus de la partie néerlandophone du pays. Avant lui, il n’y eut guère que Christian Goethals qui disputa un grand prix en 1958. En 2004, Bas Leinders fut pilote de réserve chez Minardi (et des essais du vendredi) mais il ne recevra jamais l’occasion de rouler en course.

La carrière en sports moteur est précoce pour le jeune Stoffel, puisqu’il débutera le karting dès l’âge de 6 ans. Il remportera plusieurs courses dans les championnats belges de karting outdoor. En 2008, il sera couronné champion de Belgique de karting, en catégorie KF2.

Fort de ce succès, il commencera en 2009 une carrière internationale : toujours en KF2 il sera cette année-là vice-champion du Monde. Comme un bonheur ne vient jamais seul, il gagnera le volant du RACB National Team : désormais, il pourra compter sur leur soutien.

Ce soutien lui permettra de participer en 2010 à la saison de Formule 4 Eurocup 1.6 Series : il y écrasera la concurrence et, fort de 6 victoire, gagnera le Championnat dès sa première saison, à deux courses de la fin.

En 2011, nouveau palier, nouveau défi : il s’inscrira en Eurocup Formule Renault 2.0 and Formule Renault 2.0 Northern European Cup avec l’écurie KTR. Il finira 5e du Championnat. Fortement impressionné par ses résultats, Josef Kaufmann Racing  le fit signer pour la saison 2012, avec le titre de Champion Eurocup avec 4 victoires et 11 podiums (sur les 14 courses de la saison). 

2013, direction la Formule Renault 3.5 Series. Mais ses excellents résultats éveillent dès le début de cette saison 2013 l’intérêt de Mc Laren qui lui propose d’intégrer leur programme des jeunes pilotes de Mc Laren Racing et ainsi de le soutenir.

Il commencera fort en Formule Renault 3.5 puisque, au volant de la voiture numéro 5 de l’écurie Fortec Motorsports, il s’imposera dès sa première course, non content d’y avoir déjà signé la pôle. Il terminera 2e du Championnat et meilleur rookie, derrière Kevin Magnussen, lui aussi membre des jeunes pilotes Mc Laren Racing Team.

En fin 2013, il sera approché par Red Bull Racing qui désire le titulariser en 2014 aux côtés de Jean-Eric Vergne au sein de l’écurie Toro Rosso, en remplacement de Daniel Ricciardo, en partance vers l’écurie mère Red Bull. Il refusera néanmoins l’offre, préférant rester fidèle à Mc Laren et à la confiance qu’ils ont mis en lui. Chez Toro Rosso, ce sera Daniil Kvyat qui sera finalement choisi.

Premiers tours de roue en Formule 1, en 2014

2014 devait le confirmer pilote de réserve officiel de l’écurie de Formule 1 Mc Laren, alors que Kevin Magnussen devenait pilote titulaire chez Mc Laren sur la MP4/29 au moteur Mercedes pour épauler Jenson Button.

Parallèlement à ce programme, Mc Laren l’inscrit au championnat de GP2 (actuellement Formule 2) chez ART Grand Prix pour la saison 2014. Ici aussi il commencera fort en remportant sa première course dans la catégorie qu’il découvrait ! Il gagnera 4 courses cette saison et terminera dauphin du Championnat derrière Joylon Palmer, fils de l’ancien pilote de Formule 1 Jonathan Palmer qui a roulé dans la discipline reine dans les années 1980 et devant Felipe Nasr. Il termine à nouveau meilleur rookie (Palmer en était à sa... 6e saison en Formule 2 - GP2 !). Il terminera la saison en boulet de canon en étant en pole pour les 4 dernières courses de la saison. S’il n’avait pas connu un petit passage à vide lors des deuxième et troisième course de la saison, il aurait peut-être pu remporter dès sa première saison pour le titre, d’autant plus que des choix tactiques malheureux de l’équipe ART en étaient principalement la cause...                                           

Mais revenons au programme 2014 de Stoffel Vandoorne chez Mc Laren : en plus du travail en simulateur à Woking, il prend part à plusieurs sessions de tests de jeunes pilotes, à Barcelone et Silverstone. 

C’est donc à Barcelone, le 14 mai 2014, lors de la seconde journée de tests que Stoffel Vandoorne eut l’occasion d’effectuer ses premiers tous de roues en Formule 1. Il fit pas moins de 136 tours de piste, avec un temps de 1 min 28.441 sec comme meilleure performance. La veille, Jenson Button avait effectué 74 tours au volant de la MP4/29 Mercedes, avec un temps de 1 min 28.333 comme meilleure performance.

Stoffel n’avait donc pas à rougir de sa performance. Il avait d’ailleurs impressionné l’équipe par sa maturité, son calme et le feedback qu’il rendait de ses essais. Avec plus de 600 kms parcourus au volant d’une Formule 1, Stoffel Vandoorne était en outre maintenant titulaire de la superlicence, précieux sésame lui permettant désormais de disputer des courses de Formule 1, au cas où des possibilités apparaîtraient.

Plus tard dans la saison, il eut encore la possibilité de faire des essais à Silverstone au volant de la MP4/29.

 La McLaren MP4-29 Mercedes de 2014 :



En fin de saison 2014, soit le 25 novembre 2014, ce fut Stoffel Vandoorne qui eut le privilège (ou pas...) de piloter pour la première fois une MP4/29 à moteur Honda, le nouveau futur moteur qui devait équiper la future Mc Laren MP4/30 en 2015.

Moment historique puisque pour la première fois depuis 1992, Mc Laren était à nouveau associé avec le motoriste Honda, formule gagnante qui avait marqué les esprits en fin des années 80 avec les duels Senna-Prost entre autres et une voiture irrésistible.

Avec un châssis très légèrement adapté pour pouvoir y intégrer le moteur Honda V6 turbo, et estampillé MP4-29H/1X1, la voiture était fin prête pour les tests, qui se déroulait à Yas Marina, Abu Dhabi.

Fin prête ? En fait pas vraiment, puisque la matinée la voiture fut contrainte de rester aux stands dus à des problèmes électroniques. Mais l’après-midi ne fut guère mieux : Stoffel n’eut l’occasion de rouler que 3 petits tours au volant de la voiture, avec aucun tour chronométré à son actif.

Chez Mc Laren, Eric Boullier en tête, on assurait que les problèmes rencontrés étaient normaux pour un premier test et que, rapidement, la voiture et le moteur allaient répondre aux attentes...

Mais le lendemain, à la seconde journée des tests, aucune amélioration en vue : Stoffel Vandoorne ne parviendra à ne boucler très laborieusement que deux tours, d’abord victime d’un ennui électrique sur sa voiture, dont la cause exacte fut longue à trouver, et l’après midi, le moteur stoppa brutalement lors du second tour, après avoir parcouru un tour d’installation. Incapable de réparer dans le temps imparti de la séance d’essai, Mc Laren et Honda décidèrent de clôturer la première journée d’essai prématurément.

Mc Laren et Honda tentèrent bien de minimiser les problèmes rencontrés, en certifiant qu’ils allaient renverser la tendance pendant l’intersaison pour présenter en 2015 une monoplace mue par le Honda v6 performante. Rendez-vous était d’ores et déjà pris pour la séance de tests d’avant saison 2015 à Jerez en février.

Pour en revenir à la MP4-29 Mercedes de la saison 2014, ses résultats furent en dents de scie. La première course fut pourtant encourageante avec une seconde place pour Magnussen et une troisième pour Button, mais ce furent là ses deux seuls et uniques podiums.

Jenson Button terminera 8e du championnat avec 126 points, alors que Kevin Magnussen, moins constant que son expérimenté collègue ne terminera que 11e avec 55 points.

Au Championnat des constructeurs, Mc Laren terminera 5e du classement, avec 181 points.

 La McLaren MP4-29h Honda de 2014 :


 

Le retour de Honda en Formule 1 avec Mc Laren

L'année 2015 devait être le début d'une nouvelle ère pour Mc Laren.

L'association avec Honda, et l'engagement du double champion du monde Fernando Alonso, au côté d'un autre champion du monde Jenson Button était prometteur et rappelait aux nostalgiques les années dorées de l'écurie en fin des années 80, durant lesquelles l'association Mc Laren - Honda avait purement et simplement écrasé la concurrence, avec à cette époque aussi deux champions du monde au volant, Senna et Prost.

Le seul problème et que, de fait, Kevin Magnussen était mis sur la touche et remplaçait en cette année 2015 Stoffel Vandoorne en temps que 3e pilote et pilote de réserve de l'écurie. Stoffel gardant un rôle en tant que pilote d'essai et de développement.

Mc Laren se retrouvait avec un problème de luxe : ils se retrouvaient avec deux jeunes pilotes qu'il faudra, tôt ou tard, caser quelque part...

Le programme des jeunes pilotes Mc Laren commençait à être remis en question, surtout avec l'engagement d'Eric Boullier en tant que directeur de la compétition, qui n'était pas convaincu de l’utilité de cette pratique au sein de Mc Laren Racing.

Dès les tests de pré-saison en février à Barcelone, on se rend malheureusement rapidement compte que les Mc Laren MP4-30 Honda, manquent cruellement de performance et de fiabilité. 

Au Grand Prix d'Australie, Fernando Alonso, victime d'une violente sortie de piste lors de ces tests hivernaux espagnols, doit déclarer forfait et est remplacé par Kevin Magnussen qui se qualifie sur la dernière ligne, aux côtés de son coéquipier Jenson Button. Button concède plus de cinq secondes de retard sur le temps de la pole position de Lewis Hamilton. Si Magnussen ne prend pas le départ à cause d'un problème moteur, Button termine onzième et dernier d'une course mouvementée. Durant la première moitié de saison, les McLaren, en fond de grille, ne devancent que la modeste écurie Manor Marussia F1 Team. En Malaisie, Alonso et Button se qualifient en fond de grille et abandonnent tous les deux.

À partir du Grand Prix d'Espagne, Mc Laren progresse en qualifications et parvient à devancer les Sauber. À Monaco, alors qu'Alonso abandonne, Button inscrit les premiers points de son équipe en terminant huitième. En Grande-Bretagne, en fin de course, Fernando Alonso profite de la pluie pour marquer son premier point en terminant dixième. Au Hongrie marqué par de nombreux incidents de course, Mc Laren place ses deux pilotes dans les points, Alonso terminant cinquième et Button neuvième. Malgré cette légère progression, Mc Laren ne marque que dix points supplémentaire sur le reste de la saison.

Avec 27 points et la neuvième place du classement des constructeurs, Mc Laren Racing obtient son pire résultat depuis sa création. Button (seizième) et Alonso (dix-septième) réalisent leurs pires résultats depuis leurs titres de champion du monde (2009 et 2006).

Stoffel Vandoorne aura l'occasion de rouler lors d'une journée d'essais à Spielberg, le 23 juin 2015, en Autriche. Il aura l'occasion ainsi de rouler 77 tours au volant de la monoplace et signera un temps de 1min 12.530 sec, à près d'une seconde et demie de Pascal Wehrlein, meilleur temps du jour, sur la Mercedes.

Stoffel roulera la plupart du temps sur une piste détrempée, lui permettant de tester une formule 1 dans des conditions plus difficiles sur piste mouillée, c'est toujours ça de pris. L'après-midi, le temps fut plus sec lui permettant de signer quelques tours chronométrés quand même.

Parallèlement à cela, la saison sportive 2015 de Stoffel Vandoorne fut surtout basée sur le GP2 (Formule 2). Eric Boullier et son écurie l'avait prévenu : une place en formule 1 sera chère, d'autant qu'il y a aussi Magnussen en lice. Il ne suffira pas de gagner le Championnat de GP2, encore faudra-t-il le faire avec la manière.

La barre était ainsi placée (très) haut pour Stoffel... qui releva brillamment le défi : il a écrasé de façon insolente la concurrence dès la première course. 7 victoires, 16 podiums sur les 21 courses disputées. il marquera des points (et terminera donc) toutes ses courses. Sa seule course où il terminera hors des points sera celle en Angleterre (9e lors de la course sprint), si l'on excepte la dernière course qui sera annulée.

Au résultat final, Stoffel Vandoorne a inscrit 341.5 points, alors que le second, Alexander Rossi n'en inscrit "que" 181.5 : un gouffre !

Tous les observateurs étaient unanimes : jamais un championnat de GP2 - Formule 2 n'avait été remporté avec autant de panache et avec une telle domination. Stoffel Vandoorne devenait le second Belge, après Ickx en 1967 à remporter le Championnat dans la catégorie GP2/Formule 2.

Conscient qu'elle ne pourrait pas offrir aux deux pilotes un baquet de formule 1 dans la Mc Laren à court terme, l’écurie décida de libérer Kevin Magnussen en automne. Mais Vandoorne devrait néanmoins encore patienter quelque peu encore pour s'assoir dans un baquet de la Formule 1 : Jenson Button avait décidé de resigner pour 2016 aux côtés d'Alonso. Entretemps, pour éviter tout conflit d'intérêt qui devenait inévitable, Stoffel Vandoorne décida de rompre le contrat de management qu'il avait avec Button puisque ce dernier continuait finalement sa carrière dans la discipline reine du sport automobile.

 La McLaren MP4-30 Honda de 2015 :


 

(A suivre...) 

<<<